Ressources pour la caractérisation des corps étrangers

Les contaminants physiques

Les corps étrangers ou contaminants physiques figurent parmi les causes les moins souvent citées pour les rappels d'aliments et c'est bien comme ça.  Une des raisons fondamentales qui explique cette situation est qu'ils sont souvent repérables visuellement avant que le produit alimentaire ne soit consommé.

Par contre, les entreprises agroalimentaires redoublent d'effort et s'en soucient au quotidien pour faire en sorte que ce danger demeure faible et que les incidents reliés aux corps étrangers ne causent pas de problèmes de santé aux consommateurs.

Les principaux corps étrangers qui sont susceptibles de se retrouver dans les aliments sont:

  • Le plastique

  • Les cheveux et poils

  • Le bois

  • Le papier ou le carton

  • Le particules de sol, le sable ou les petits cailloux

  • Le métal

  • Les éclats de verre

  • Les os et arêtes des poissons

  • Les coquilles d'œufs

  • Morceau de corde, fils ou matières textiles

  • Les tendons

  • Les carapaces de crustacés et écailles de poissons

  • Les écales ou morceau d'écales des noix

  • Des outils... eh oui!

  • Des pièces d'équipements... Oups!

La liste est effectivement longue mais les dangers physiques concernant les corps étranger font l'objet d'une identification spécifique pour chaque type de production ce qui fait en sorte que ces corps étrangers n'ont pas tous à être surveillés pour chaque entreprise agroalimentaire.

Identification des corps étrangers

Dépendant de leur taille, de leur forme, de leur couleur, etc. plusieurs corps étranger seront facilement identifiable.  De plus, certains sont surveillés et éliminés en cours de production comme les particules fines de métaux grâce aux détecteurs de métaux utilisés en industrie agroalimentaire.

Les systèmes de détection utilisant les UV ou les rayons X permettent maintenant de détecter plus facilement les matières plus fines, les fragments de carapaces, les os, le bois, les plastiques ou autre matériaux composites.  Bien que certaines de ces technologies soient encore dispendieuses à l'achat, elles se répandent peu à peu dans l'industrie agroalimentaire.

Un des problèmes qui survient de temps à autre est la caractérisation/l'identificaiton d'un corps étranger qui vous parvient en provenance d'une plainte d'un client.  Vous devez donc caractériser/identifier ce que c'est pour déterminer si cela peut bel et bien provenir de votre établissement.

Il importe donc, pour ces cas, d'inclure dans votre système de gestion des plaintes une étape pour identifier, caractériser et évaluer les corps étrangers qui vous sont soumis dans le cadre d'une plainte ou d'une réclamation qui pourrait s'avérer coûteuse

Que faire si on ignore d'où un corps étranger provient?

La première étape est de faire votre enquête à l'interne en vous utilisant la procédure que vous aurez préparer pour la gestion des plaintes.  Vous pouvez aussi traiter ces cas comme des non-conformités clients et utiliser votre procédure de résolution des DACs et non-conformités.

Si vous identifiez le corps étrangers et qu'il provient de votre entreprise; alors la plainte est probablement justifiée et vous en poursuivrez le traitement selon vos procédures et mesures en place pour la gestion des plaintes

Si vous n'arrivez pas à identifier/caractériser le corps étranger qui vous est soumis, ne concluez pas trop vite que ça ne provient pas de votre établissement.  La diffraction aux rayons X et d'autres méthodes offertes par certains établissements de recherches appliquées peuvent vous aider à élucider le cas et à moins cher que vous ne l'auriez pensé.

Nous sommes en mesure de vous aider à identifier une ressource pour vous aider dans la caractérisation des corps étrangers avec lesquels vous devez composer lorsqu'on vous soumet une plainte ou lors d'une DAC ou d'une non-conformité.  Ça vous aidera à y voir plus clair, à ne pas réagir trop vite et à gérer ces situations de façon à respecter les exigences de conformités réglementaires, normatives et celles de vos clients (incluant celles stipulées dans les référentiels GFSI).  Cela vous permettra d'identifier la cause profonde d'un problème et de résoudre une DAC ou une non-conformité  si le corps étranger en question provient de votre établissement ou encore d'éviter des réclamations coûteuse si ce n'est pas le cas.