Bioterrorisme, le sabotage, l'adultération et la falsification

Les enjeux, les défis et la gestion de l'imprévu et de l'imprévisible

Malheureusement les actes de terrorismes semblent se multiplier et plus aucun pays n’est épargné.  C’est pourquoi des pays comme les États-Unis ont pris les grands moyens en instituant un programme national de lutte contre le terrorisme, le C-TPAT.  De plus, les règles du FSMA obligent toutes les entreprises du secteur alimentaire à implanter un système de « Food Defense ».

Il y a donc fort à parier que ces exigences n’iront pas en s’adoucissant.  D’ailleurs la plupart des entreprises exigent maintenant de leurs clients d’avoir un programme de lutte contre le bioterrorisme ou de défense alimentaire en plus de mesures pour éviter le sabotage, l'adultération et la falsification des produits alimentaires..

La mise-en-place d'un programme de prévention et de protection

Avez-vous mis en place un programme de prévention contre le bioterrorisme, le sabotage, l'adultération et la falsification?

  • Si oui, lequel?

  • Est-ce qu’il a été mis-à-jour récemment?

  • Quel est la portée votre programme?

  • Est-ce que votre programme respecte les exigences de conformité applicables à votre établissement et/ou votre situation?

Avec le bioterrorisme vient aussi le sabotage ou tout geste visant à nuire à votre entreprise ou conduire à l'adultération et/ou la falsification des denrées/produits agroalimentaires que ce soit dans le but de causer du tort à la santé humaine ou encore à des fins fiscales ou économiques.  Se protéger contre le bioterrorisme, le sabotage, l'adultération et/ou la falsification; c’est une police d’assurance importante et pleine de bon sens, et ce, peu importe le programme mis en place.

Par ou devriez-vous commencer?... en valorisant et récupérant tous les bons coups que vous avez fait!

Par où commencer:

  • Il faut bien évaluer les risques et mettre l’accent sur les scénarios les plus probables tout en tenant aussi compte des pires scénarios.

  • Nul ne souhaite avoir à faire face ou à gérer ces situations; mais il vaut mieux vous préparer.

  • Il existe plusieurs programmes et/ou façons de procéder mais le plus important; c’est de commencer par les exigences de conformités réglementaires et les exigences des clients ou encore les normes applicables dans votre secteur 

  • Plusieurs des produits que vous fabriquez sont équipés d’un sceau d’inviolabilité, d’un système de codage et sont transportés dans des camions scellés, etc.; et ce sont des éléments fondamentaux d’un programme de lutte contre le bioterrorisme, le sabotage, l'adultération et la falsification.

  • À cela il est nécessaire d’ajouter le renforcement de la sécurité aux abords de vos établissements, la sécurité informatique, la circulation et l’identification des personnes, etc.

Avez-vous validé vos mesures de contrôles et de sécurité?

Où en êtes-vous?

Nous sommes en mesure de vous aider à développer, implanter ou encore à améliorer votre programme de lutte contre le bioterrorisme, le sabotage, l'adultération et/ou la falsification de façon à ce que vous soyez capable de respecter les exigences de conformité réglementaires, normatives et celles de vos clients (incluant celles stipulées dans les référentiels GFSI).  Cela permettra aussi de renforcer votre approche, de mieux évaluer les scénarios possibles en vous y préparant ainsi que de mieux gérer les allées et venues dans vos établissements afin de diminuer les menaces tout en étant plus en contrôle de ce qui s'y déroule au quotidien.